Histoire des cinq villages de Dembeni

L’histoire de DEMBENI est liée à l’histoire des plantations entre 1841 et 1901 et son développement s'est organisé autour de cinq villages.

Dembeni (debeney selon l’appellation coloniale) avait été attribué en premier au planteur Réunionnais Saint-Marc alors qu’elle était un domaine grandiose de 500 hectares en 1848 s’étalant de Mavingoni (Tsararano) à Hajangoua concédé à Sète de la Villemarterre beau-père de Monsieur Passot le signataire du traité avec Andrianantsouli.
Saint-Marc n’ayant effectué en 1848 aucun travail de défrichement, le conseil d’administration a mis fin à ses droits.
Ciret demanda qu’à la place de (Chsigini) TSINGONI, la belle vallée de Debeney situé en vue de Dzaoudzi soit confiée à la société des Comores.
Cette concession atteindra, en 1864, 1685 hectares pour seulement 60 hectares plantés en sucre. L’usine sera construite plus tard.
Dembeni est organisé autour du domaine éponyme qui fut longtemps la propriété de la compagnie des Comores avant d’être repris par la famille Fevez qui l’exploita jusque vers 1960 seulement en distillerie d’essence et l’autre partie par les cousins Marrot et Avice.
La sucrerie elle-même fut fermée le 31 décembre 1901 mais c’est à elle que l’on doit l’arrivée des travailleurs agricoles d’origines Anjouanaises dont la population est basée essentiellement à Iloni, village fondé par ces immigrés dont ils descendent pour l’essentiel.
La société des Comores renaîtra en 1907 pour l’exploitation des essences ylang, convava, vetiver thérabantine, menthe etc…. mais aussi pour la vanille et la cannelle.
Les grandes concessions ont été démantelées et sont aujourd’hui la propriété de plusieurs habitants par division d’héritage.

Chronologie de la création des villages

1 – Implantation du village Mkonbozi après celui d’Ironi Bé grâce au déplacement du royaume du nord NTSA YA MBORO qui dans son parcours installe des reliques de Tobé (chaumière) avant de s’installer à TSINGONI : la chef de Mkonbozi s’appelait Moin-M’kombo.
2 – Première savonnerie de Mayotte installée en 1944 par Monsieur RAFAKAELY.
2 bis – Four à chaud construit par les fondateurs du premier village d’Ironi Bé. Il a été repris pour la construction de la sucrerie plus tard.
3 – Premier village implanté à Mayotte entre le 9ème et 12ème siècle : Ironi Bé
4 – PADZA KWAI : lieux de débarquement des fondateurs du premier village Ironi Bé.
5 – Achat du domaine de Debeney par le commandant PASSOT. La propriété devient le domaine de la couronne entre 1847-1848.
6 – Boué la watoro : cache des noirs marron
7 – Ancien village d’Iloni, village des engagés volontaires venant d’Anjouan.
8 – Plage de la Bonne marée : lieux de ravitaillement en eau lors de la tournée du Régent dans l’ile.
9 – Démantèlement du domaine de Debeney en 1900. Partage de la plantation qui devient le domaine d’Hajangoua occupé par Marot et le domaine de Debeney occupé par Fevez. C’étaient des coopérants bretons venant de Madagascar.
10 – Quai d’embarquement du sucre à Hajangoua
11 – Boué la tata : cache des noirs marron
12 – Vatou M’KOLO BANGUE : cache noirs marron
13 – Village d’Ongojou qui se déplace trois fois :
* Déplacement n°1 sur le Titre 39 proprité dite « Renaissance » chez les Montchery en 1937-38. C’était un village d’engagés volontaire venu d’Anjouan
* Déplacement n°2 sur le titre 22 propriété dite Saint François chez Monsieur Rossolin Savignant en 1952
* Déplacement n°3 en 1963. Il s’agit du village actuel qui s’appelait jadis N’koudreni
14 – Village de Tsararano implanté en 1977.
14 bis – Implantation de l’ancien village de Mavingoni devenu de Tsararano en 1977.
14 ter – Déplacement du Tobé de Songoro m’bili et Bangouéni vers Tsararano en 1979 et 1980.
15 – Village d’Hajangoua qui se trouvait dans la cour du directeur de l’usine sucrière. Il s’est agrandi vers le lieu actuel.
16 – Ancien village de Handré nommé jadis HAMAMOUNGOUMELA et qui se situé en bas de la pointe Gogorakandza.
 
Nota : Il s’agit d’une histoire orale, des rectifications peuvent être apportées.